Squash Racquets - Jones Day 2018

28/10/2018

 
 
PRIX JONES DAY 2018 :

Le mot de la fin…

Avec chaque année qui passe, le Prix Jones Day produit des

tableaux de grande qualité !


Cette année et pour les dames, pas moins de 15 1er séries s’affichent au tableau.
Malheureusement le N° 88mondial,
Kace BARTLEY, a du déclarer forfait à la dernière heure
suite à une blessure survenue à l’entrainement
la veille de la compétition...

Néanmoins, 3 joueuses du « top 5 » français sont présentes :
Enora VILLARD, Chloé MESIC et MélissaALVES
le trio de tête est suivi de près par Daphné TIMMER (Hollande)
et l’élite féminine française pour jouer la trouble-fête.

Chez les messieurs et pour un tableau dit « régional » on ne pouvait pas espérer mieux avec  8 1e séries menés par
Fabien VERSEILLE, René MIJS (Hollande),
Rohan MANDIL, Adrien DOUILLARD
et Joël JAUME (Espagne).

La compétition a pu apporter cette « touche internationale » par l’obtention d’un statut de PSA SATELLITE
permettant l’attribution des points précieux pour le classement mondial.

Chez les messieurs et au 1e tour, 2 petites surprises : Le jeuneJoshua JACQUES-PHINERA bat Jean

Bernard
 SEGUI 3/0. Raphael GNININVI bat Jacques TEISSEDRE 3/0.

Chez les dames : Perf’ pour Ariane PAUL
contre Raquel MOUNIER 3/1.

Pour Zoé FAURE (2A) belle perf’ sur
Ombeline PARBAUD (1e série), 3/0.

Au 2e tour chez les dames, une autre jeune star montante
se fait remarquer :
Océane MICHELOT bat Caroline GRANGEON 3/1

2e tour chez les garçons (1/8e de finale) :
les têtes séries passent à l’exception de
Sohail KHAN qui s’est retrouvé face à Jérôme SERUSIER
(sous classé) pour perdre sur 3 jeux très disputés…

Toujours chez les hommes et pour la suite du tableau
(1/4 de finale), les têtes de séries se qualifient et
Joël JAUME (Espagne) qui s’est montré très discret jusqu’à là,
a dévoilé des aptitudes physiques étonnantes contre
Adrien DOUILLARD pour gagner 3/1.
Il rejoint Fabien VERSEILLE,
René MIJS (Hollande) et Rohan MANDIL
pour former le quatuor des demi-finales à venir…

Les résultats des quart de finales dames sembles logiques bien queLaura PAQUEMAR
élimine la tête de série N° 4, Daphné TIMMER (Hollande) 3/0
pour rejoindre à son tour, Enora VILLARD,
Chloé MESIC et Melissa ALVES pour les demi-finales.

Les demis’ filles, voient Enora passer 11-3 11-2 11-6 sans accroc contre
Laura mais, quant à Chloé, les choses se compliquent
face à Melissa ALVES qui gagne une place en finale
11-6 11-4 11-8 tout de même méritée !

Des belles rencontres se profilent chez les hommes 
pour les demi-finales :
F VERSEILLE contre J JAUMEet R MIJS
face à R MANDIL

Le premier match voit Fabien gagner 3/1 mais non sans mal (2 premiers jeux : 11-9 9-11…)

La seconde demi a offert à la galerie une très belle bagarre :
René MIJS, jouer expérimenté
face au jeune « nouveau » du circuit PSA, Rohan MANDIL.

Après avoir pris « une claque » au 1e jeu 11-4,
Rohan s’est fait remonter les bretelles
(par le coach et frère aîné, Quint) pour revenir sur le court
plus attentif aux coups surprenants du Hollandais.
En effet, plus présent, Rohan s’adjuge les 2 prochains jeux
11-7 11-8 avec des contre-attaques décisives.

Bien que René semblait avoir pris « un coup »
son instinct de survie lui a produit un jeu plus réfléchi.
Le 4jeu fut une belle bataille tournant à l’avantage de René 11-8 avec une stratégie payante.

Sur sa lancée, René prend un écart de points considérable
dans le 5e et malgré une remontée tardive
de la part du jeune joueur maison, l’avantage
pour son adversaire était trop important.
Victoire méritée pour René 3/2 qui le voit atteindre la finale.

Finale donc jouée contre son ami Fabien, tous deux équipiers du
SQUASH PASSION AIX EN PROVENCE.

De nouveau un beau spectacle offert à l’assistance voyant Fabien remporter son premier titre dans le club parisien,
12-10 14-12 9-11 11-6

La scène est laissée aux dames… Enora VILLARD, N° 3 au classement national
et 60e mondial affronte Melissa ALVES 5e française et
139e mondial

Bien que l’écart semble important, à ce niveau  « international »
les différences du niveau de jeu ne sont pas si grandes… 11-6 11-6 11-8 pour Melissa.

Cela semble sévère mais ne reflète pas forcement la physionomie du match.

Les échanges sont dures et âprement disputées
mais tournant le plus souvent à l’avantage de la Guyanaise.
Pour Enora il s’agit de sa 2finale perdue en 2 ans
et on la sait très, très déçue et on ne peut que la réconforter...

En tout cas qu’elle sache qu’on l’apprécie beaucoup et aimerait
la revoir pour l’édition 2019…

Le Jeu de Paume de Paris se verra donc avec un nouveau nom inscrit à jamais
sur ses murs historiques en la personne de Melissa ALVES,
arrivée le Vendredi pour découvrir et faire connaissance
avec le club centenaire pour la toute première fois !

Pour Melissa ce fut un beau tournoi réussi. Bien qu’elle ne soit
pas la favorite sur papier, le potentiel de pouvoir
remporter l’épreuve était toujours palpable.

On la félicite pour ce succès et espère la voir grimper dans le classement mondial auprès des grandes !

Remerciements :

Le club remercie de nouveau tous les participants pour leur aide et sportivité exemplaire !

Le staff du club : Isabelle, Kelly, Darya et Hannah.

Au Club du Jeu de Paume et ses adhérents venus encourager les joueurs.

A Maud pour son coup de main précieux…

Et bien évidemment à JONES DAY représenté par Sophie HAGEGE et Wesley JOHNSON Jr d’avoir offert

de nouveau au Squash Français et à ses athlètes la possibilité de se développer d’avantage à travers de cet

événement devenu un « must » dans le calendrier sportif !

 
Merci !

Article- jeu de Paume Julliet 2018

26/07/2018

  London (AFP) - As the dust settles at Wimbledon, the real tennis action is under way: the world's best players of the original sport are duelling it out at the game's spiritual home. Real tennis, the historic forerunner of the modern sport, is still played on a few dozen courts across the globe, includin...

EN SAVOIR PLUS